Midawa Conteuse

On me demande souvent , qu'est ce que tu racontes? 

Les contes n 'ont pas d'age, ils renaissent à chaque fois que l histoire commence.



Dans mes histoires la gazelle devient femme et la femme devient lune,  le  monstre ouvre son coeur pour une robe de soleil  et le puissant s'abandonne à l 'innocence enfantine .

On se rencontre soi-même dans le silence d'un désert.  L'eau de jouvence s'écoule d'une fontaine secrète..

 les animaux ont leurs mots à dire, les souris se transforment en aigles. On  entend  le langage de beaucoup d' arbres fous, les oiseaux sont de grands complices et les broderies prennent vie.

Certains se font farcir  par des sorcières ou des farceurs,. J'ai découvert des palais sous marins, je connais des marâtres, des enfants terrifiés et de vieilles fées capricieuses  qui ont des trous dans le dos.

J'aime le coeur  savant des mères aux regards doux et vifs comme les étoiles

Le feu sacré du roi sauvage réveille les yeux éteints, la femme légère est une magicienne. qui remonte le cours du temps,  le vent ne fait pas toujours  ce qu 'il veut!

Je rencontre les vieux amants amérindiens qui n 'ont plus peur de rien dans le premier jardin du monde, le serpent chantant africain aux amours enlacés et Scouarn le breton qui à minuit  sonnant libère sa belle ensorcelée.

 Il y a tant de couleurs dans le ciel d' une histoire, on  ne peut pas tout dire.

 L'enfant en nous s'enivre de merveilles.

Si toute fois